Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Féminisme’ Category

Renoir: jeune filles lisant

-Je n’ai pourtant rien d’extraordinaire. Je vous assure que je connais beaucoup de jeunes filles comme moi, et qu’il y en a sûrement quantité qui sont meilleures que moi.
-Possible, encore que, croyez-le, j’en aie essayé beaucoup avant de vous trouver: les « poules d’essai », comme dit le langage sportif. Mais tout l’effort de la société – peut-être: tout l’effort des hommes – tend à montrer, à rendre intéressantes les femmes qui ne valent pas grand’chose. Les femmes qui se plaignent d’être mal jugées. Mais pourquoi acceptent-elles que ce soit toujours ce qu’il y a de pire dans leur sexe qui occupe le devant de la scène? Et pourquoi accueillent-elles si facilement toutes les suggestions de l’homme, tendant à les rendre avilies et grotesques? Pourquoi une telle méconnaissance de leur intérêt? Presque toutes les fois qu’une femme se dégrade – par une mode qui l’enlaidit, une danse qui l’encanaille, une façon imbécile de penser ou de parler, – c’est l’homme qui l’y a poussée; mais pourquoi ne résiste-t-elle pas? (…) tout ce que j’englobe sous ce nom: la femme tête-à-gifle, sont des stryges. Ce sont les stryges qu’on vues les religions, les philosophies, les moralistes qui, depuis des millénaires, jettent le mépris ou l’anathème sur la femme, mais leur tort a été de ne pas marquer fermement que c’était ces femmes-là qu’ils visaient, et elles seules. Et j’en reviens à ma question: pourquoi les femmes sérieuses et honnêtes ne se défendent-elles pas contre ces stryges? Ne se rendent-elles pas comptent du tort que ces stryges leur font? Les pires ennemies de la femme sont les femmes.
Henry de Montherlant, Pitié pour les femmes.

Je les vois les journaleuses, toutes frétillantes que ce soient leur journée le 8 mars. Ce sont les princesses du jour. J’espère que vous être fières, vous, le beau sexe, d’avoir votre propre date sur le calendrier, entre la journée du brossage de dents et celle contre le jet de mégot par la fenêtre de la voiture (ou encore plus insignifiant: la journée sans immigrés).

« Bla bla, il reste plein d’effort à faire pour que nous soyons l’égales des hommes, … »
Toujours le même discours, encore et encore. Je crois qu’à peu près tous les mecs sont d’accord pour dire que pour un même travail, un même salaire est chose juste.

Bémol: la maternité ralentit, voire stoppe, votre carrière. OK, mais sur le plan personnel, c’est un accomplissement. Je ne comprends toujours pas les femmes réceptives au discours de Badinter contre la maternité. Déjà qu’on se fait envahir par l’Afrique, si nos magnifiques femmes font la grève de l’ovulation, on est fini dans 15 ans. Les Africaines, elles sont plutôt pour la maternité, elles. Mais on ne peut pas vous en tenir rigueur, encore faut-il vouloir porter les enfants de ses Blancs devenus mous, dociles et résignés.

Deuxième bémol: j’ai la malédiction chance de travailler entouré de femmes. J’ai peine à vous croire faites pour le monde du travail. Peine à voir combien il vous est impossible de transcender les rancœurs, les rumeurs, la mauvaise foi, la méchanceté gratuite; pour atteindre un but. Peine à constater avec qu’elle énergie vous poignardez une autre dans le dos, avec le même naturel et le même sérieux dont usez quand vous parlez du dernier épisode de D&Co ou de Grey’s Anatomy. Oui je grossis le trait, mais c’est mon pain quotidien.

Les femmes se disent indépendantes, elles n’ont jamais été aussi esclaves du système que de nos jours. Il n’y a pas un être sur Terre plus aliéné, à la botte de ses propres attentes consuméristes, que nos amies. Elles sont les relais les plus actifs de la « culture d’entreprise », cette manipulation subtile qui vous fait faire des heures et des heures avec le sourire et la satisfaction du travail bien fait (j’en ferai sûrement un article, plus tard). Globalement, elles tombent dans tous les pièges que l’on pose à leur attention.

Alors oui, il y a effort à faire. A commencer par laisser tomber tout ce qu’on vous a mis dans le crâne depuis 40 ans. Nous autres, nous avons aussi nos efforts à faire, mais ce n’est pas le sujet. Je suis galant, c’est votre journée le 8mars. Débrouillez-vous-en.
Vous n’êtes, pour la plupart, pas heureuses. Vous vous pensez mieux loties, mieux armés mentalement que vos grand-mères. Continuez dans cette voie, et nous mourrons tous de solitude et de chagrin.

Le prochain 8 mars, je voudrais voir autre chose que les conneries business women de La Tribune, par pitié.

Publicités

Read Full Post »

Un petit billet rapide pour vous faire partager ma bonne humeur.
Lu sur Facebook (oui j’ai un Facebook, je suis un faible).

Statut de Fille: je vous attends tous mes coupains en mode « l’autre » (comprenez: saoûl) avec comme on dit vulgairement :  » votre bite et votre couteau » et mes coupines :  » avec vos atouts … hahaha » Méga soirée avec streap teaseuse…. JE SAIS JE VOUS ENVOIE DU REVE

Commentaires du statut de Fille:
-heu ! moi j’ai le droit de venir ?????
j’ai pleins d’atouts,lol
bisous

-mdr non maman cest plus de ton age tout ca mdr

-heu ! tu as dit a tes copains que j’avais a peine 32 ans,lol !!!!

Je m’excuse auprès de vos yeux, je me dois de rester fidèle au récit d’origine.
Ce qui est le plus drôle là dedans, c’est que la fille en question ne sait absolument pas manier l’ironie. Je la connais bien.

Je sais ce que vous pensez.
La réponse est: non, je ne compte pas y aller. Déjà parce qu’elles sont aussi hideuses l’une que l’autre. Et parce que le concept est trop raffiné pour moi.
Quoique le professionnel de l’investigation que je suis aimerais bien tirer cette affaire au clair.

NB totalement hors-sujet: je paierais cher pour voir le résultat d’une copulation entre Racailla Diallo et Martin Hirsch. Le petit serait absolument passionnant à écouter. Et certainement étonnant à regarder. Peut-être devrais-je mettre une pétition en ligne?

russian dolls

Read Full Post »